QUI est le fondateur des Témoins de Jéhovah


"Charles Taze Russell n'est pas le fondateur des Témoins de Jéhovah. Croire le contraire reviendrait à considérer les Témoins comme une secte.'' Mais c'est quoi au juste une secte ?

Certains définissent par secte un groupement qui s’est coupé d’une religion établie. D’autres appliquent ce terme à un mouvement qui suit un chef ou un enseignant humain. Le mot est généralement pris dans un sens péjoratif. Cependant, les Témoins de Jéhovah ne sont pas une ramification d’une autre Église. Parmi eux figurent des personnes de toutes origines sociales et religieuses. De plus, c’est en Jésus Christ et non en quelque humain qu’ils saluent leur Conducteur.
D’autres encore qualifient de sectes les groupes de personnes qui pratiquent leur culte suivant un rituel établi, souvent jugé non orthodoxe. Nombre de ces communautés ont un chef humain et se tiennent à l’écart du reste de la société. Toutefois, c’est la Bible, la Parole de Dieu, qui est la norme de l’orthodoxie. Or les Témoins adhèrent strictement à la Bible. Leur culte est un mode de vie et non une religion rituelle. Ils ne suivent pas un homme, et ils ne s’isolent pas de leurs contemporains. Ils vivent et travaillent au milieu des autres.

Comment les Témoins considèrent-ils Charles Russell ?

Aujourd’hui, les Témoins de Jéhovah considèrent l’œuvre que Charles Russell a accomplie, les choses qu’il a enseignées, les raisons qui l’ont poussé à les enseigner, et l’issue des événements, ils sont absolument certains que cet homme a été utilisé par Dieu d’une manière particulière et à une époque décisive.

Cette opinion ne tient pas seulement à la position ferme que Russell a adoptée en rapport avec la rançon. Elle prend aussi en compte son rejet courageux des credos sur lesquels reposaient certaines croyances fondamentales de la chrétienté, rejet motivé par leur incompatibilité avec les Écritures inspirées. Parmi ces croyances, citons la doctrine de la Trinité (qui remonte à la Babylone antique et qui n’a été embrassée par les soi-disant chrétiens que longtemps après l’achèvement de la rédaction de la Bible) ainsi que l’enseignement selon lequel l’immortalité est inhérente aux âmes humaines (enseignement auquel avaient souscrit des hommes impressionnés par la philosophie de Platon et qui les rendait réceptifs à des idées telles que le tourment éternel des âmes dans un enfer de feu). Bien des érudits de la chrétienté savent eux aussi que ces doctrines ne sont pas enseignées dans la Bible, mais ce n’est généralement pas ce que ses prédicateurs disent du haut de leur chaire. Russell, lui, a entrepris une campagne intensive en vue de faire connaître à qui voulait bien l’entendre ce que la Bible déclare véritablement.

Il vaut également la peine de considérer l’attitude de frère Russell envers d’autres vérités de la plus haute importance qu’il a apprises dans la Parole de Dieu. Il a discerné que le Christ reviendrait en tant que personne spirituelle glorieuse, invisible aux yeux humains. Dès 1876, il s’est rendu compte que l’année 1914 marquerait la fin des temps des Gentils (Luc 21:24, Sa). D’autres biblistes avaient perçu certaines de ces vérités et les avaient défendues. Mais frère Russell a employé toutes ses ressources à les diffuser dans le monde entier, à une échelle qu’aucun individu ni aucun groupe n’avait égalée.- jv 621-622

Sont-ils un ONG de l'ONU ?

"En Octobre 2001 la presse londonienne The Guardian accusait les Témoins de Jéhovah d'hypocrisie car selon elle, ils seraient enrégistrés au département de l'information publique des Nations-Unis en tant qu'un ONG (organisation non gouvernemental). La presse affirmait que tous les ONG devraient soutenir l'ONU, que pour cela les Témoins de Jéhovah font preuve d'hypocrisie en enseignant que l'ONU est la chose immonde prophétisée dans le livre Apocalyps." 

Que disent les faits ?

Il faut savoir que les Témoins de Jéhovah ne sont mentionnés dans aucune référence des Nations Unies pour quelque travaux que se soit, et même pas de partenariat. Les Témoins de Jehovah ne croient pas à la rénovation du présent système de choses, puisque la Parole de Dieu annonce sa destruction totale lors de la "guerre du grand jour de Dieu le Tout-Puissant". (Révélation 16:14, 16.) Le chrétien vit dans le monde, mais Jésus a déclaré à propos de ses disciples: "Ils ne font pas partie du monde, comme je ne fais pas partie du monde." (Jean 17:16). Dès lors, les vrais chrétiens ne se mêlent pas de politique. Mais cela ne les empêche pas d’obéir aux lois humaines qui ne contredisent pas celles de Dieu. Ils paient leurs impôts en accord avec la célèbre parole de Jésus: "Rendez donc les choses de César à César, mais les choses de Dieu à Dieu." — Matthieu 22:21.

Compte tenu de ce qui précède, les vrais chrétiens ne peuvent soutenir l’ONU, qui a remplacé la défunte Société des Nations, car cette organisation fait partie du présent système de choses condamné. L’ONU est une création due à la sagesse de ce monde, un instrument que les hommes politiques comptent utiliser pour faire subsister le système actuel; pour eux, elle remplace le Royaume de Dieu et du Christ, déjà établi. L’ONU a beau jouir de l’appui des Églises de la chrétienté, elle ne vient pas de Dieu, mais de son grand Adversaire [Satan le Diable]. Les vrais chrétiens ont pris fait et cause pour le Royaume de Dieu et du Christ, et ils ont le devoir de l’annoncer à toutes les nations avant la fin définitive du présent ordre de choses, lors de la "grande tribulation" qui approche. Voilà pourquoi les lieux de réunion des Témoins de Jéhovah sont appelés Salles du Royaume. C’est là un témoignage en faveur du Royaume de Jéhovah et du Christ.

Sont-ils pro-sionistes ?

"Zion's Watch Tower, ou La Toure de Garde de Sion", voila comment s'appellait le périodique la Toure de Garde, au début de sa parution en Juillet 1879. Au lendemain d'un discours de Charles Russell à un congrès des Étudiants de la Bible à Chicago, on peut lire ceci dans le New York American du 10 octobre 1910 : "Hier après-midi à l’hippodrome, on a pu voir le spectacle insolite de 4 000 Hébreux (Juifs) en train d’applaudir avec enthousiasme un prédicateur non juif à la fin d’un sermon sur leur religion..." - Voila un autre élement qui nourrit l'imaginaire de certains opposants de Russell.

Au fait, durant un certains de temps les Étudiants de la Bible pensaient que les prophéties bibliques concernant le rétablissement du vrai culte à l'époque chrétien pouvaient alors s'appliquer aux Juifs charnels. Cela a succita une sympathie envers ce peuple. D'autre par le terme "Sion" employé sur La Toure de Garde était en rapport avec Apocalypse 14:1-3 où il désigne le ciel. Mais grâce à une lumière accrue venant de Dieu, ils ont compris que ces prophéties annoncent les bienfaits que doit recevoir l’Israël spirituel, l’"Israël de Dieu", [ie] les disciples oints de Jésus Christ [venant de toute nations et tributs] (Rom. 9:6-8, 30-33 ; 11:17-32 ; Gal. 6:16)

Dès lors des changements on été opérés sur la couverture de la Zion's WatchTower - Herald of Christ Presence (La Toure de Garde de Sion - Méssager de la présence du Christ) qui en 1909 devenait alors La Toure de Garde - Annonce la Présence du Christ (voire photos en bas). Aujourd'hui elle est appellée La Toure de Garde -Annonce le Royaume de Jéhovah. Le nom de la société a été également changé. The ZionsWatchTower Society devenait The WatchTower Bible Society, et aujourd'hui WatchTower Bible and Tract Society of Pennsylvania.





Sont-ils des faux prophètes ?

Dans leur attente impatiente de la seconde venue de Jésus, les Témoins de Jéhovah ont envisagé des dates qui se sont avérées inexactes. Pour cela certains les ont alors traités de faux prophètes. Cependant les Témoins de Jéhovah ne sont pas une exception.

Le Pape Grégroire Ier 590-604, Martin Luther initiateur de la Reforme, Edwin Sandys (1519-1588) archevêque d’York et Primat d’Angleterre, William Miller Fondateur de l'eglise Adventiste figurent au nombre de ceux qui eu prédit la fin du monde au cours de l'histoire. Au seuil de l’an 2000, plusieurs groupes évangéliques prédisent que Jésus va venir et que les années 90 constitueront "un temps de troubles sans précédent". L’échec de ces prédictions fait-il de ces auteurs des faux prophètes au sens où l’entend Deutéronome 18:20-22?

Le texte dit: "Le prophète qui a la présomption de dire en mon nom une parole que je ne lui ai pas commandé de dire ou qui parle au nom d’autres dieux, ce prophète devra mourir. Et si tu dis en ton cœur: ‘Comment reconnaîtrons-nous la parole que Jéhovah n’a pas dite?’ quand le prophète parlera au nom de Jéhovah et que la parole n’aura pas lieu ou ne se réalisera pas, c’est là la parole que Jéhovah n’a pas dite."
Est ce que les auteurs précités mettaient-ils leurs prédictions sur le compte de révélations directes de Jéhovah ? la réponse est Non de ce fait, ils ne prétendent donc pas prophétiser au nom de Dieu. Par conséquent, même si leurs paroles ne se réalisent pas, ils n’entrent pas dans la catégorie des faux prophètes contre lesquels Deutéronome 18:20-22 met en garde. Il en va de même des Témoins de Jehovah.

Mais comment expliquer cette tendance aux fausses alertes ? L’homme est ainsi fait que lorsqu’il espère ardemment un événement et l’attend avec impatience, il a fortement tendance à le croire imminent, même en l’absence de preuves suffisantes.

Quant aux Témoins de Jéhovah, à aucun moment ils ne se sont permis de faire ces prédictions ‘au nom de Jéhovah’. Jamais ils n’ont dit: ‘Ce sont là les paroles de Jéhovah.’ Voici au contraire ce qu’on a pu lire dans La Tour de Garde, leur organe officiel: "Nous n’avons pas le don de prophétie." (Janvier 1883, page 425, édition anglaise). "Nous ne demandons pas que nos écrits soient révérés ou regardés comme étant infaillibles." (15 décembre 1896, page 306, édition anglaise). La Tour de Garde a également précisé que si certains reçoivent l’esprit de Jéhovah cela "ne signifie pas que ceux qui servent actuellement comme témoins de Jéhovah seraient inspirés. Cela ne veut pas dire non plus que les écrits du périodique La Tour de Garde seraient inspirés, infaillibles et sans erreur". (1er novembre 1947, page 333.) "La Tour de Garde ne prétend pas que ses déclarations sont inspirées, et elle n’est pas non plus dogmatique." (15 août 1950, page 263, édition anglaise). "Les frères qui préparent les publications ne sont pas infaillibles. Leurs écrits ne sont pas inspirés comme l’étaient ceux de Paul et des autres écrivains bibliques (II Tim. 3:16). C’est pourquoi il a été nécessaire, à diverses reprises, parce que la compréhension devenait meilleure, de corriger certains points de vue (Prov. 4:18)." — 15 mai 1981, page 19.

Depuis lors les Témoins de Jéhovah tout en restant aux aguets, font un avec ces parole de Jésus en Matthieu 24:36-42: "Quant à ce jour-là et à cette heure-là, personne ne les connaît, ni les anges des cieux ni le Fils, mais seulement le Père. Car, comme ont été les jours de Noé, ainsi sera la présence du Fils de l’homme. (...) Restez donc aux aguets, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient."

Qui est leur Fondateur ?


En toute objectivité, il est impossible de répondre à cette question sans remonter loin dans le passé. Comme les Témoins de Jéhovah ne sont pas une secte, mais une société d’hommes et de femmes qui adorent Jéhovah Dieu et qui, par la parole et par les actes, témoignent leur foi, ils font partie de la lignée d’hommes fidèles qui commença avec Abel, le premier témoin humain de Dieu. Ce fut Jéhovah Dieu qui parla de son peuple comme de ses témoins, en déclarant: "Vous êtes mes témoins, (...) et je suis Dieu." (Ésaïe 43:10-12). Son Fils Jésus Christ n’a-t-il pas déclaré à ses disciples: "Vous serez mes témoins (...) jusque dans la partie la plus lointaine de la terre." Et l’apôtre Paul n’a-t-il pas qualifié AbelHénochNoéAbrahamIsaac et les prophètes de "grande nuée de témoins"? (Actes 1:8; Hébreux, chapitre 11; 12:1.) Jéhovah a donc toujours eu des témoins sur la terre depuis l’époque d’Abel.

Les témoins modernes de Jéhovah commencèrent à s’organiser vers 1870. Cette année-là, Charles Taze Russell forma avec plusieurs de ses amis une classe d’étude de la Bible. Ils découvrirent de nombreuses vérités bibliques que les traditions des Églises de la chrétienté avaient cachées. À mesure qu’ils attiraient l’attention des gens sur les vérités de la Bible, d’autres personnes se joignaient à eux et manifestaient le désir d’être de vrais témoins de Dieu. Pour favoriser cette œuvre de témoignage, le premier numéro du journal La Tour de Garde fut publié en juillet 1879.
En 1881, Charles Russell fonda l’association qui est devenue la Société Watch Tower, l’instrument juridique des Témoins de Jéhovah. En 1884, cette association fut déclarée et ses statuts furent déposés; Russell en était le premier président.-jv

Pourquoi les enseignements des Témoins ont-ils changé au fil des années?



La Bible indique que Jéhovah ne permet que progressivement à ses serviteurs de comprendre son dessein (Prov. 4:18; Jean 16:12). Ainsi, les prophètes qui ont été divinement inspirés pour écrire des portions de la Bible n’ont pas saisi la signification de tout ce qu’ils écrivaient (Dan. 12:8, 9; I Pierre 1:10-12). Les apôtres de Jésus Christ savaient qu’ils étaient loin de tout comprendre à leur époque (Actes 1:6, 7; I Cor. 13:9-12). La Bible montrait que la connaissance de la vérité deviendrait abondante "au temps de la fin". (Dan. 12:4.) Quand la connaissance s’accroît, il faut souvent revoir sa façon de penser. Les Témoins de Jéhovah sont disposés à le faire avec humilité.